L’activité de « se prosterner devant la lune » parmi le peuple chinois

Similaire avec l’activité de sacrifier à la lune, parmi le peuple, il existe la coutume de se prosterner devant la lune.

Par exemple, à Chaoshan dans la province du Guangdong, il existe cette coutume de se prosterner devant la lune. Mais il n’y a que des femmes et des enfants qui y participent, car il existe un proverbe que les hommes ne se prosternent pas devant la Lune, autant que les femmes ne sacrifient pas au Dieu de la Cuisine(“男不圆月,女不祭灶”Nan Bu Yuan Yue, Nv Bu Ji Zao). Le Dieu de la Lune est féminin, elle est dominée par l’eau, et sa nature est Yin. La prosternation d’un homme devant la Lune s’exprimeune certaine profanation du dieu. Le Dieu de la Cuisine est masculin, il est dominé par le feu, et sa nature est Yang. Une femme sacrifie au Dieu de Yang était un tabou.

Pendant la nuit de la mi-automne, après le lever de la lune, les femmes déposent la table pleine de gâteau de lune, de fruits et de taros dans la cour ou le balcon, puis elles prient et se prosterner devant le ciel.