La coutume de « brûler la tour » (“烧塔”Shao Ta)

La coutume de brûler la tour est semblable au lancement des lanternes, elle est très populaire dans beaucoup de régions pendant la fête de la Mi-Automne.

Il est dit que l'origine de brûler la tour est liée au soulèvement des paysans à la dynastie des Yuan. Pour résister à la domination brutale du gouvernement des Yuan, le peuple de la nation Han s’accorde à faire un soulèvement à grande échelle dans la nuit de la mi-automne. On se communiquait par le feu. Pour  transmettre les messages de feu plus loin, ils ont entassé une figure ressemblant à une tour avec des tuileaux et autres matériaux, et l’ont couverte des pailles et des brindilles de paille. Après avoir allumé, le feu flambant pouvait être vu à quelques miles.

Maintenant l’activité de brûler la tour se utilise encore la façon de certaines années d'avant. La tour entassée par des décombres et des briques empilées est d'environ de trois pieds à dix pieds, laissant une sortie au-dessus de la tour pour jeter les combustibles.

Après que le manteau de la nuit est tombé, on allume les combustibles, y compris les pailles, le bois, le bambou sec et les peaux des céréales, etc. Au moment où la flamme est plus grande, on verse la poudre de colophane au feu pour l’aider, et les flammes grimpent rapidement, la scène est très spectaculaire.

Parmi le peuple, on organise le match de brûler la tour. L’équipe qui dresse la tour le plus rapide et la brûle tout en rouge, est le vainqueur; celle qui la dresse le moins rapide ou la fait écrouler en brûlant, a échoué.