La fête de la Mi-automne et les coutumes du culte de la lune

 

De  temps immémorial, les Chinois ont déjà un esprit spécial pour la lune, surtout pendant la fête de la Mi-Automne.


Les ancêtres chinois ont un très fort complexe de culte sur la nature, donc, sacrifier à la lune est une activité typique de l’adoration des dieux célestes.


Le « Dadai liji »(《大戴礼记》)dans la dynastie des Zhou a écrit ‘qiu mu xi yue’(秋暮夕月Qiu Mu Xi Yue), le ‘qiu’ signifie la saison de la mi-automne, le ‘mu’ signifie la nuit et ‘xiyue’ correspond à l’activité de se sacrifier à la lune.


Sous la dynastie des Zhou [1046 BC - 256 BC, on organise une cérémonie solennelle dans la nuit de la mi-automne pour accueillir le froid et rendre hommage à la lune: on sélectionne un espace ouvert pour déposer une table à encens pleine de sacrifices, puis on se prosterne vers la lune. Toute la cérémonie est conduite par l’officiant, sous un programme fixe, et tous les membres sont respectueux. Bien que la cérémonie dans cette période n’ait pas de formalités inutiles ni trop compliquées comme dans la période mature de la société féodale, elle est également solennelle. Cette coutume est à l’origine de l’autel de la lune et du culte de la lune.

A cette période-là, les activités de la Mi-Automne sont de rendre hommage à la Lune, il n’existe pas encore de fête populaire.