Le Dieu de la lune en Chine antique

Sacrifier à la lune et se prosterner devant la lune pendant la fête de la Mi-Automne sont les coutumes antiques, à l’origine du culte de la lune des ancêtres chinois. Ce sont leurs bons souhaits que la lune puisse leur donner des bonheurs.

Avec le développement de la vie et la systématisation graduelle des attitudes sociales, la lune, qui est naturellement un corps céleste même, est donnée par les ancêtres la conscience de l'émotion et l'image de caractère des humains, et devenue un Dieu.

En raison des différences géographiques et de concepts, la signification du Dieu de la Lune se varie selon la conscience émotionnelle des gens.

A la conception royale, la lune est appelée « le Dieu de la Lune claire » (“月明之神”Yue Ming Zhi Shen), qui symbolise la prospérité et la stabilité.

Après la formation des divinités taoïstes, le Dieu de la lune a été appelé« le Dieu du Soleil » (“太阴星君”Tai Yin Xing Jun), on pense qu'elle est une beauté incomparable, elle est aussi connue comme la Déesse de la Lune.

Parmi le peuple, toutes les significations du Dieu de la Lune ne sont pas mêmes: dans les zones ethniques Han, en raison que la légende de Chang E qui s’envole vers la lune est profondément enracinée l’esprit des masses, on croit que le Dieu de la Lune est la femme Chang E. Parmi les autres groupes ethniques en Chine, il existe leurs propres légendes et sens à propos de la lune.