La Fête du Double Neuf de la dynastie des Jin à la dynastie des Ming : une fête pour les femmes

Dans «À la recherche des esprits» (《搜神记》Soushen Ji), écrit par Gan Bao de la dynastie des Jin orientaux, ont raconté une autre interprétation pour la Fête du Double Neuf.
A Quanjiao dans Huainan, une femme du nom de Ding, fut mariée avec un homme riche du nom de Xie. La belle-mère de Ding, démoniaque et féroce, la maltraita et la força à faire des travaux de ménage pénibles. De plus, elle la gronda et la battit souvent. Il en résulta que Ding ne supporta plus finalement, elle se suicida en se suspendant à une poutre le jour de la Fête du Double Neuf. Après sa mort, son âme ne dispersa pas, mais attacha à un sorcier et dit que: « Les femmes travaillent péniblement sans repos tous les jours, la belle-famille ne devrait pas les laisser travailler autant pendant la Fête du Double Neuf ».

Par conséquent, les femmes du sud du fleuve Yangtsé se reposèrent au cours de la Fête du Double Neuf, appelé « jour de repos ». Et les habitants ont construit un sanctuaire du nom de « Temple de Ding Gu » en hommage à la femme Ding. Désormais, lors de la Fête du Double Neuf, les parents prirent leurs filles mariées à la maison pour manger le gâteau Hua Gao(Un gâteau cuit à la vapeur). A la dynastie des Ming, la Fête du Double Neuf était dénommée « Fête des poupées ». C'est une autre opinion de l'origine de la Fête du Double Neuf.